Comment la Française Des Jeux Pilote sa Roadmap Entreprise grâce à Triskell software ?

Comment la Française des jeux affine le pilotage sa Roadmap Entreprise grâce à Triskell Software ?

Interview de
Jérôme Chow Wing Bom & Carole Devillierre, PMO Entreprise

Premier opérateur de jeux d'argents en France, le groupe Française des jeux (FDJ) a entrepris en 2018 de replacer la gestion de projet au niveau stratégique, à travers une transformation de sa fonction de PMO. Pour accompagner ce repositionnement, le groupe a décidé en 2019 de remplacer son outil de PPM existant par la solution en mode SaaS de Triskell Software, aujourd'hui utilisée par environ 670 collaborateurs.

Quels étaient le contexte avant de choisir Triskell Software?

Jérôme Chow Wing Bom : « Un premier POC (Proof of Concept), lancé il y a quelques années pour s'équiper d'un outil de gouvernance d'entreprise, n'a pas abouti. Face aux nombreuses demandes reçues en interne, le groupe a décidé de relancer le projet en 2019.

Pour répondre au besoin, il n'y a pas eu d'hésitation dans le choix de Triskell Software. La solution avait déjà été évaluée pour le POC et répondait à tous les critères.

Nous voulions surtout un outil évolutif nous permettant de faire évoluer la solution livrée en fonction des retours des différents besoins métiers. »

Quels étaient les enjeux de ce changement d'outil ?

J.C.W.B. : « Nos enjeux se situaient au niveau du pilotage des ressources et du budget entreprise : nous devions nous assurer de notre capacité à faire, savoir que nous avions les bonnes ressources pour délivrer cette roadmap et assurer un meilleur pilotage budgétaire avec une vision des coûts métier.
Nous voulions surtout être dans une démarche évolutive pour aller vite et faire évoluer la solution en fonction des retours des besoins métiers. »

 

« Nous voulions surtout être dans une démarche évolutive pour aller vite et faire évoluer la solution en fonction des retours des besoins métiers. »

Quels sont les avantages de Triskell dans votre contexte?

J.C.W.B. : « L'ergonomie a été le point le plus apprécié, il n'y avait pas photo entre Triskell et notre ancien outil ! Triskell permet d'avoir une vision commune au sein de l'entreprise entre la DSI et les métiers. Il permet de savoir quelle usine IT contribue à un projet. Je peux aussi savoir facilement à quel projet de la roadmap entreprise mon usine contribue.

Nous disposons d'un processus de bout en bout de la génération du Comptes rendus d'activité et d'une vision en temps réel de la saisie des temps pour tous les acteurs : DSI, métier, externes et chargés administratifs. Nous apprécions également la vision pluri annuelle, le Reporting vers Excel et la connexion avec Power BI.

Ce succès conduit à ce que de plus en plus de métiers soient intéressés par le projet. »

Pourquoi ne pas mettre en place une validation managériale du suivi des temps ?

Carole Devillierre : « Cette validation managériale des temps passés, en place dans notre outil précédent, apportait peu de valeur ajoutée. C'était assez lourd, peu efficace, voir contre-productif. Nous avons donc changé le processus pour supprimer cette validation possible bien sûr dans Triskell.

C'est un changement de culture. L'objectif est de responsabiliser les contributeurs et les chefs de projet sur la qualité des données saisies. C'est un gain de temps indéniable et notre processus de clôture permet de s'assurer un taux de saisie important sans cette couche de validation. »

 

« Au bout d'un an d’utilisation de Triskell, tout le monde s'accorde à dire que c'est une réussite et un succès. »

Comment s'est passé le projet et le déploiement de l'outil ?

C.D. : « Le projet a été assez intense, réalisé dans un délai serré de 4 mois. Nous avons beaucoup travaillé sur le cadrage pendant la phase de conception en impliquant les interlocuteurs clés sur chaque atelier. Chaque atelier générait son lot de questions qu'il fallait traiter rapidement pour avancer.

Lors de la mise en production en janvier 2020, nous avons été très réactif pour répondre aux différents points soulevés par les utilisateurs qui étaient souvent liés à nos évolutions sur la structuration du portefeuille. Nous sommes passés de 150 à 80 projets dans le portefeuille. En plus du changement d'outil, il a été nécessaire de prendre en compte l'évolution du pilotage de la Roadmap Entreprise.

Au bout d'un an tout le monde s'accorde à dire dans l'entreprise que c'est une réussite et tout le monde est satisfait. »

CTA-webinar-Triskell-generique-orange
Jérôme Chow Wing Bom

PMO ENTREPRISE

Carole Devillierre

PMO ENTREPRISE

Au bout d’un an d’utilisation de Triskell chez FDJ, tout le monde s’accorde à dire que c’est une réussite et un succès.


Le projet en chiffres

670

utilisateurs Triskell

80

projets dans la Roadmap Entreprise

1

administrateur de l'outil

20

formations dispensées au lancement au lancement

9

cafés Triskell organisés pour les utilisateurs